20170930_194404_001

Généralement, l’AG d’Aubin se déroule en fin d’une belle journée de septembre ensoleillée et douce, propice aux discussions pré-AG.

Pour une fois, le temps n’était pas de la partie, ce qui n’a nullement dérangé l’ordonnancement bien réglé depuis tant d’années et qui a donné encore plus de chaleur aux échanges.

Procédons par ordre :

  1. Le Président présente son rapport moral entrecoupé de saillies drolatiques
  2. Le même demande aux responsables des commissions d’enrichir ses propos
  3. Il appelle les invités à s’exprimer
  4. Le trésorier y va de son rapport écouté avec un silence respectueux
  5. Et pour finir, cette année, élections internes du club.

Passons très vite sur le dernier point : Président réélu (quand s’arrête-t-il ? Quelle santé !), membres du bureau de même et le tout avec un score de pays totalitaire (unanimité) !

Egrainons en revanche ce qui fait l’ADN des Montagnards Aubinois :

  • Club toujours plus nombreux et jeune (190 licenciés…. dont 101 jeunes)
  • Des licenciés acteurs de leur vie collective qu’ils construisent sous le signe de la pluralité, de l’omni activité, du plaisir liés par le partage de valeurs fortes sociales et éducatives
  • Toujours porteur de projet : là, la construction d’une tour de 14 m, ici l’achat d’un minibus et d’un chapiteau modulable…. quoi l’année prochaine ?
  • Et toujours des sorties en plein air avec des jeunes !

Concernant la « tour », ce projet prend forme. Son but est d’offrir un espace d’évolution supplémentaire qui correspond aux normes des murs environnants. C’est une source de progression assurée pour les jeunes (et les moins jeunes) et une attractivité nouvelle pour la grande communauté des communes.

Pour l’instant son budget (de l’ordre de 350 000€) n’est pas encore bouclé et notre Comité, par la voix de Jean-Louis Aranjo, a rappelé que notre fédération s’est dotée d’un plan de développement national des SAE auquel le club a déjà fait appel.

Que dire de plus ? Sinon que plus de 45 personnes, souvent jeunes (voir plus haut) étaient présentes, attentives certes mais dans l’attente de la réunion post-AG qui signe et confirme la convivialité bien connue des Montagnards (voir plus haut derechef).